Les rapports d’inspection immobilière sont destinés à fournir à l’acheteur une meilleure idée de l’état de la propriété. Ils doivent donc être complétés avant la signature d’un accord initial. La quantité de diagnostic requise dépend d’un certain nombre de facteurs.

Qu’est-ce qu’un diagnostic immobilier ?

Le rôle de l’inspecteur immobilier est de s’assurer que tous les immeubles sont conformes aux normes d’hygiène, de sécurité et d’environnement en vigueur afin qu’un diagnostic technique (DDT) puisse être effectué. En règle générale, un diagnostiqueur immobilier est sollicité dans le cadre d’une vente ou d’une location, mais il peut également être sollicité plus régulièrement si la loi l’y oblige (plomb, amiante). Pour une transaction immobilière, cliquez-ici pour les diagnostics immobiliers. Les inspecteurs immobiliers doivent répondre non pas à un, ni à deux, mais à trois ensembles d’exigences légales. Des questions avant tout sur leurs capacités de diagnostic et les méthodes qu’ils utilisent pour les mener. Ces critères sont validés et évalués régulièrement au travers de certifications obligatoires. Ils doivent également être en mesure de prouver leur indépendance et leur objectivité dans leurs relations avec les propriétaires, les agents immobiliers et les entreprises de construction. De plus, ils doivent avoir une assurance responsabilité civile professionnelle.

Qu’apporte un diagnostic immobilier ?

Il est important de bien informer l’acheteur sur l’état de la propriété sous plusieurs angles lors de la vente d’un bien immobilier. Une maison doit respecter les codes du bâtiment en vigueur. Il existe un large éventail d’efficacité énergétique dans les maisons en raison de facteurs tels que l’âge, la qualité du bâtiment et les améliorations ou mises à niveau qui ont été apportées. Tous ces facteurs peuvent informer un acheteur sur l’état général de la propriété, la présence ou l’absence de substances toxiques, la consommation énergétique et l’effet environnemental de la maison, les risques associés à son infrastructure et si des réparations sont nécessaires ou non. Le dossier de diagnostic technique (DDT) est comme la carte d’identité de la maison ; il doit permettre aux acheteurs de savoir que la propriété est en bon état.

Quand est-ce que le diagnostic immobilier est nécessaire ?

Le diagnostic amiant vérifie la présence ou non de substances ou de produits contenant de l’amiant. Elle s’applique aux habitations pour lesquelles un permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997 et est valable trois ans en cas de présence d’ammoniac. Sa durée de validité est infinie sans munitions.

Le diagnostic d’assainissement non collectif s’applique aux habitations non raccordées au réseau public d’eau et d’assainissement. C’est bon pour trois ans.

L’état d’un système électrique peut être surveillé via un diagnostic du système électrique. Il s’applique aux habitations dont l’âge d’installation est de 15 ans ou plus et a une durée de validité de 3 ans.

Dans le cadre du diagnostic Loi Carrez, la mesure de la surface utile des copropriétés est nécessaire. Il a une utilisation infinie.

Un DPE (diagnostic de performance énergétique) a pour objectif de calculer les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre du logement. Il s’applique à toutes les maisons considérées comme anciennes et est valide pour une autre décennie si aucune rénovation n’est effectuée pendant cette période.

Le diagnostic des termites comprend la recherche de preuves de la présence de ravageurs dans les maisons d’une zone désignée par la préfecture. Cette offre est valable 6 mois.